La Charte du parc national de La Réunion

Le projet de territoire

Approbation de la Charte par le décret n° 2014-49 du 21 janvier 2014

Mercredi 25 mars 2015, dans La Charte

L’ensemble des documents est accessible en fin d’article

Par arrêté du 9 mars 2015, le Préfet de la Réunion constate l’adhésion de 17 des 24 communes de l’île à la Charte du Parc national de La Réunion.

Le périmètre effectif du parc national se compose ainsi désormais :
- du cœur du Parc national pour une superficie de 105.509ha, dont le périmètre est défini depuis 2007 et qui concerne toutes les communes de l’île à l’exception du Port ;
- d’une aire d’adhésion d’une superficie de 52.790ha, sur les communes de Bras-Panon, Cilaos, L’Etang-Salé, Saint-André, Saint-Benoît, Saint-Denis, Saint-Louis, Saint-Paul, Saint-Pierre, Sainte-Marie, Sainte-Rose, Sainte-Suzanne, Salazie, La Plaine-des-palmistes, Le Port, La Possession et Trois-Bassins.

Cette nouvelle étape dans la construction du Parc national marque la conclusion de la phase d’adhésion des communes, menée de mai à décembre 2014 suite à l’approbation de la Charte par décret du premier ministre le 21 janvier 2014.

La libre adhésion d’une large majorité des communes de l’île est un acte fort qui marque leur engagement en faveur d’un projet de territoire pour les Hauts de l’île, voire d’un projet de société, autour de la recherche du meilleur équilibre entre la nécessaire préservation des espaces remarquables et le développement des activités humaines.

Cette adhésion confirme et amplifie un nouveau mode de relations entre le Parc national et les acteurs de son territoire, instauré par la loi de 2006 réformant les Parcs nationaux et construit sur une base partenariale et contractuelle. Ainsi, des conventions d’application de la Charte seront élaborées entre le Parc national et chacune des 17 communes adhérentes, afin d’expliciter et à de formaliser cet engagement, de définir la manière de travailler ensemble et d’identifier les projets qui seront conduits d’un commun accord pour donner vie à la Charte. Des conventions d’application seront également proposées aux autres collectivités territoriales, aux chambres consulaires et à d’autres acteurs publics.

De plus, le Parc national concentrera en priorité ses moyens d’intervention en priorité sur les communes adhérentes : implication des agents de l’établissement au service des projets des communes, animations pédagogiques, subventions et ingénierie financière, organisation d’événements, contribution à la promotion et à la valorisation des patrimoines, etc. D’importants moyens financiers sont par ailleurs prévus au titre de la programmation européenne 2014-2020 en faveur des mesures de la Charte.

Enfin, les communes qui ont choisi de ne pas adhérer à la Charte dans l’immédiat auront la possibilité de reconsidérer ce choix en début d’année 2017, sous réserve de l’accord du Conseil d’administration du Parc national.

Le projet de territoire

Évaluation environnementale

Consultation institutionnelle

Enquête publique

Le projet de territoire Projet charte en basse définition (PDF - 23,1Mo) La carte des vocations (JPG - 12,5Mo)
JPEG - 1.2 Mo
L’essentiel de la charte (PDF - 10Mo) La carte du périmètre effectif du parc national au 9 mars 2015 (JPG - 1,2 Mo)