Parc national de la Réunion
-A +A
Share
Le 05/07/2017

Cette année, la Commission européenne célèbre le 25ème anniversaire de son instrument financier LIFE. Ce fond permet aux États membres de mettre en place des programmes ambitieux à visée environnementale afin de lutter contre l'érosion de la biodiversité et le changement climatique. Depuis sa création en 1992, près de 4000 projets ont bénéficié de ce dispositif pour un montant total de 3,1 milliards d’euros.

 

Pour fêter cet événement, le Parc national a réuni autour des deux programmes LIFE actuels de La Réunion, le LIFE+ Pétrels et le LIFE+ Forêt Sèche, les partenaires locaux et les financeurs qui s'engagent à ses côtés depuis 10 ans.

Pour l’occasion, les nouveaux locaux du projet LIFE+ Pétrels, mis à disposition par la sous-préfecture de Saint-Pierre jusqu'à la fin du projet (2020), ont été inaugurés par Monsieur Vincent Lagoguey, Sous-préfet, en présence notamment des représentants de la Mairie de Saint-Pierre, du Département de La Réunion et de la Préfecture des TAAF. Le Sous-préfet s’est réjoui de cette mobilisation de l’État en faveur d’un projet fédérateur et enthousiasmant. Il a également souligné l’intérêt de cette localisation à Saint-Pierre, au plus proche de la population. Ces locaux bénéficient en outre d'un emplacement idéal, à proximité des colonies de Pétrels de Barau suivies chaque saison par le projet LIFE+ Pétrels et de la colonie de Pétrels noirs de Bourbon découverte récemment. Avec cet emplacement, le projet dispose aussi d’une position stratégique vis-à vis des communes dont l’accompagnement et l’implication sont essentiels pour la sauvegarde des deux espèces de Pétrels endémiques, en danger d'extinction.

L'anniversaire des 25 ans du programme LIFE a également été ponctué d’une plantation hautement symbolique par le projet LIFE+ Forêt Sèche. Désormais, 5 individus de Bois de senteur blanc, espèce rare en danger critique d’extinction, s’épanouiront dans les jardins de la sous-préfecture. Ce pié dbwa est endémique de l'île de La Réunion, il n'existe nulle part ailleurs. Ancré dans la tradition locale, le Bois l'enchanteur ou Bois de chanteur blanc est un arbre mystique connu comme porte bonheur par les Réunionnais. « Il chante à minuit ou à midi » diront certains, « si on casse une feuille, il faut laisser une pièce de monnaie au pied » diront d'autres. Dans les années 90, il restait seulement 3 pié de Bois de senteur blanc à La Réunion. Aujourd'hui, grâce au travail entrepris par la SREPEN, l'APN (association des Amis des Plantes et de la Nature), le Conservatoire botanique national de Brest et le projet LIFE+ Forêt Sèche, le Bois de senteur blanc existe encore sur l'île.

 

Pour conclure, le Directeur adjoint du Parc national a annoncé que La Réunion accueillera, en décembre 2017, les Rencontres annuelles des projets LIFE+ francophones (France, Belgique, Luxembourg). La Réunion sera ainsi le premier territoire d’outre-mer à accueillir ces rencontres : c’est une belle reconnaissance par l’Union européenne du travail partenarial de conservation de la biodiversité accompli sur l’île depuis 10 ans.

Monsieur Vincent Lagoguey, Sous-préfet, inaugure les nouveaux locaux du projet LIFE+ Pétrels
Monsieur Vincent Lagoguey, Sous-préfet, inaugure les nouveaux locaux du projet LIFE+ Pétrels © Life + Forêt Sèche