Parc national de la Réunion
-A +A
Share
Le 08/12/2022
Les Espèces Exotiques Envahissantes (EEE) végétales et animales sont une des premières menaces qui pèsent sur le patrimoine naturel réunionnais.

Le Parc national a ainsi présenté fin novembre le travail mené en partenariat avec le CIRAD pour lutter contre les EEE végétales. Il était nécessaire de compléter le volet « animal » faisant lui aussi l’état d’avancées concrètes.

Un groupe de travail multipartenarial s’est notamment réuni le mercredi 7 décembre 2022 dans les locaux du Parc national de la Réunion, afin de poursuivre la réflexion autour de la stratégie partagée de lutte contre les Espèce Exotiques Envahissantes Animales (EEEA).

Lors de cette journée, différents ateliers ont été organisés autour des thématiques suivantes :

  • critères de priorisation des espèces et des méthodes de lutte ;
  • prévention de l’introduction et de la propagation des EEEA ;
  • implication des acteurs indirects dans la lutte ;
  • détection précoce et intervention rapide.

Cette rencontre particulièrement fructueuse a permis d’élargir les horizons et de faire émerger les idées autour d’une problématique commune. En effet, la question des EEEA, nécessite d’être prise en compte à différentes échelles et adaptée selon les milieux et les espèces.

De nombreux acteurs régionaux ont pris part à ce temps d’échange ; Administrations Publiques (Conseil Départemental, DEAL, DAAF, Muséum d’Histoire Naturelle, OFB, TAAF, Parc national), associations (AVE2M, IRI, NOI, SEOR), mais aussi organismes de recherche (CIRAD, Université) et sociétés privées (Aéroport de La Réunion Roland-Garros).

D’autres rencontres seront organisées dans les mois à venir, pour enrichir la finalisation de la stratégie opérationnelle de lutte.

Ces ateliers s’inscrivent dans le cadre du projet « Espèces Exotiques Envahissantes Animales » lancé par le Parc national en 2022, sous financements FEDER, Région et Etat.