Parc national de la Réunion
-A +A
Share
Le 18/05/2017

A l’occasion de l'édition 2017 du Cross du Piton des Neiges, première et plus ancienne course de montagne à La Réunion, un "Grand Met’ prop" a été organisé les 18 et 19 mai 2017 par le club Avalasse, la commune de Cilaos et le Parc national de La Réunion au Piton des Neiges.

 

Aux alentours du gîte, près du kiosque "Petit Matarun" et au sommet du Piton des Neiges, ce sont plus de 540 kg de déchets qui ont été récoltés. 3 bigs-bags ont été évacués par hélitreuillage les 20 et 21 mai 2017 et triés par les services des sports de la commune et la CIVIS à la déchetterie de Cilaos. Un dernier big-bag au niveau du kiosque du Petit Matarun sera évacué cette semaine. Une quinzaine d'agents du Parc national, de l'AVE2M, du Club Avalasse, de la commune de Cilaos, de l'ONF et des bénévoles ont été mobilisés sur chacune des deux journées pour mener à bien cette opération.

Parmis les déchets récoltés, la majorité dataient de plusieurs dizaines d'années. En revanche, les agents mobilisés ont repéré un grand nombre de "nouveaux" déchets : tubes énergétiques, canettes de boissons énergétiques, bidons d'eau, compotes, crème anti-inflammatoire...

Cette opération de ramassage des déchets s'est déroulée en partenariat avec le Conseil départemental, l'Office National des Forêts (ONF), la CIVIS et l'Association des Gestionnaires des Gîtes de Montagne (AGGM) et l'équipe Life+ Pétrels. L'association AVE2M a profité de cet événement pour lancer son programme de dératisation renforcé sur le site du Piton des Neiges grâce au soutien financier du Conseil départemental et du Parc national. Une opération de dératisation a permis de poser 22 blocs d'appâtage sur la zone. 
 

 

Gran Mèt Prop : une initiative du Parc national

Face aux enjeux de conservation des patrimoines naturels et paysagers de l’île, le Parc national organise régulièrement de grandes opérations partenariales de collecte et d’évacuation de déchets. Ces ramassages renforcent l'entretien régulier financé par le Conseil départemental, assuré par l'ONF.

Plus de 160 points noirs ont ainsi été inventoriés en 2016 par les agents de terrain du Parc national en coeur de parc. On y recense des camps de braconniers, des dépotoirs sauvages, des déchets en bord de sentiers, etc... On peut y retrouver des emballages alimentaires, drapeaux, couvertures de survie, tentes, piles, bâches, plastiques, matelas, marmites, vêtements, bouteilles plastiques, bouteilles de gaz mais aussi des déchets organiques (pelures de fruits, restes de repas, poils et viscères de tangues…)

Les opérations de nettoyage orchestrées par le Parc national ont pour but de rendre à ces lieux leur naturalité préservée pour le bien-être des Réunionnais et des visiteurs de tous horizons. Elles visent à sensibiliser les publics sur l'impact de l'abandon des déchets même biodégradables dans la nature (pelures de fruits, restes de repas...). Ces déchets nuisent à la qualité paysagère des sites et induisent une prolifération de prédateurs introduits (rats et chats ensauvagés). Ces derniers s'attaquent à l'avifaune endémique (pétrels et oiseaux forestiers) et consomment les semences de la flore indigène. Ils impactent la santé humaine en contaminant l'eau et le milieu naturel de bactéries pathogènes (leptospirose).

Gran Mèt Prop
Gran Mèt Prop © AVE2M - Richard Beaulieu