Parc national de la Réunion
-A +A
Share

L'établissement public

Le Parc national de La Réunion est né d'une prise de conscience : l'exceptionnelle nature de l'intérieur de l'île doit être protégée, non seulement pour offrir aux Réunionnais un coeur vert préservé, mais aussi pour léguer aux générations futures un patrimoine unique au monde.
Sa création s’inscrit ainsi dans la continuité de plusieurs décennies de politiques publiques en faveur de la préservation et de la valorisation des Hauts de l’île.

La gouvernance

Le Parc national de La Réunion est un établissement public doté d’une instance délibérative, le conseil d’administration, et d’instances consultatives : le conseil scientifique, le conseil économique, social et culturel, et les commissions thématiques et géographiques.

Le Conseil d’administration, instance délibérative du Parc

Le Conseil d’administration (CA) est nommé par le ministre chargé de la protection de la nature pour une durée de 6 ans. Il a été renouvelé en septembre 2013.

Il s'agit de l’expression de la gouvernance locale du Parc national. Il règle par ses délibérations les affaires de l’établissement et peut déléguer certaines de ses attributions au Président du conseil d’administration, au Bureau et au Directeur du Parc national.

Le Conseil d’administration est composé de 88 membres : représentants des collectivités territoriales (conseil régional, conseil départemental, communes et intercommunalités) ; représentants des différentes administrations concernées ; représentants des acteurs locaux, des usagers, du personnel ainsi que de personnalités qualifiées.

Le Conseil d’administration élit en son sein un Président et deux vice-présidents :

  • Daniel Gonthier a été élu Président du Conseil d'administration lors de la création du Parc national en 2007 et il a été réélu en 2013.
  • Sylvie Moutoucomorapoullé est première vice-présidente
  • Stéphane Fouassin est second vice-président
Le Bureau

Le Bureau du Parc national compte 15 membres, issus du Conseil d’administration. Il constitue le véritable organe de gestion, par délégation du Conseil d’administration, dont il prépare les travaux et suit l’exécution des décisions.

Les instances consultatives

Le Conseil scientifique, le Conseil économique, social et culturel, et les commissions thématiques et géographiques constituent les instances consultatives du Parc national.

Le Conseil scientifique (CS)

Le Conseil scientifique (CS) assiste le Conseil d’administration et le Directeur dans l’exercice de leurs attributions. Il appuie le Parc national dans ses activités de connaissance et de suivi du patrimoine naturel et culturel du territoire.

Il réunit 18 membres de différentes disciplines scientifiques, désignés par le Préfet : sciences de la vie et de la terre et sciences humaines et sociales. 11 experts extérieurs ont également été désignés pour l’assister.

Le Conseil scientifique est présidé par M. Dominique STRASBERG, réélu en mars 2013 lors du renouvellement du Conseil scientifique (il avait succédé en mars 2011 à M. René SQUARZONI ).

Le Conseil scientifique est consulté pour avis sur tout projet de travaux, de constructions ou d’installation en cœur de parc, ainsi que sur les document de planification tels que les aménagements forestiers. Son avis peut également être sollicité pour tout plan ou projet ou toute décision ayant un impact sur l’environnement.

Le Conseil scientifique travaille à l’élaboration et la mise en œuvre de la politique de connaissance et de conservation du Parc national. Il guide les équipes du Parc national pour les missions scientifiques : protocoles, inventaires, suivis, études. Il participe à des programmes de recherche et d’études menés sur le territoire.

Le Conseil scientifique contribue à la définition des autres grandes politiques générales du Parc national : éducation à l'environnement, réglementation et encadrement des activités, valorisation des patrimoines, etc.

Le Conseil économique, social et culturel (CESC)

Le Conseil économique, social et culturel (CESC) assiste le Conseil d’administration et le Directeur dans l’exercice de leurs attributions, notamment en matière de politique contractuelle, de suivi de la mise en œuvre de la charte et d’animation de la vie locale.

Il contribue à la définition des grandes politiques générales du Parc national : éducation à l'environnement, réglementation et encadrement des activités, valorisation des patrimoines, etc.

Le CESC est composé 30 membres (15 titulaires et 15 suppléants), désignés par le Bureau : représentants d’organismes, d’associations et de personnalités qui, en raison de leur objet ou de leur qualité participent à l’activité économique, sociale et culturelle ou concourent à la vie locale, ainsi que des représentants des habitants et des usagers du parc national.

Le CESC a été installé en avril 2014. Il est présidé par M. Guito CRESCENCE.

Les commissions thématiques et géographiques

Des commissions thématiques ou géographiques peuvent être mises en place par le Conseil d’administration sur des sujets ou des territoires qui présentent des enjeux spécifiques. Ces commissions participent à la mobilisation de l’intelligence collective du territoire, à la transparence et à la concertation indispensables à la conduite de l’établissement public.

Elles sont composées de membres du CA, du CS et/ou du CESC, de représentants des administrations, des collectivités locales et de socio-professionnels, voire d'habitants et d'usagers.

Actuellement, les commissions en place sont les suivantes :

  • la commission agricole ;
  • la commission de valorisation des patrimoines ;
  • la commission de gestion et de suivi du bein des "Pitons, Cirques et Remparts" inscrit sur la Liste du patrimoine mondial ;
  • la commission « cœur habité » ;
  • la commission de régulation des usages et de médiation.