Parc national de la Réunion
-A +A
Share
Le 20/06/2022
Le Parc national et l’Office National des Forêts travaillent depuis plusieurs mois à la mise en place de formation sur la thématique du paysage, à destination des agents des deux institutions.

 

Un travail en commun avec l'ONF Réunion, dans quel but ?

La volonté de cette formation commune et partagée, a été de proposer, à la fois un travail sur le terrain pour mieux appréhender les éléments, mais également de préciser la notion de paysage, et comment cette composante peut être prise en compte dans les aménagements et à toutes les échelles.

Au sein du Parc national, le paysage est au cœur des préoccupations puisqu’il est à la fois le premier enjeu de la charte « préserver la diversité des paysages et accompagner leurs évolutions » et l’un des deux critères (critère VII) pour lequel le bien « Pitons, cirques et remparts » a été inscrit sur la liste du Patrimoine Mondial de l’UNESCO.

L’objectif de cette formation était de faire comprendre que le paysage s’appréhende à plusieurs échelles, de la plus large (grand paysage) jusqu’à la plus fine (échelle locale du projet) et que ces deux échelles sont autant importantes l’une que l’autre. Le paysage, même s’il est par essence subjectif doit s’objectiver au mieux, afin de mieux mesurer ses forces et ses faiblesses. Et enfin, questionner l’aménagement paysager à toutes les échelles du paysage, dans les différentes fonctions des agents et appréhender l’intégration paysagère.

Une première journée de formation au volcan

Albine Jaubert, chargée de mission paysage au Parc national et Solène Girard cheffe de projet paysage au sein de l’ONF Réunion ont animé une première journée de formation le 15 juin 2022, au niveau de la route forestière qui mène au volcan avec six agents de l’ONF et six agents du PNRun.

La journée s’est déroulée en deux grands temps, la matinée était consacrée à la lecture et la compréhension du grand paysage et de ses composantes, de la Valeur Universelle Exceptionnelle du bien inscrit en s’appuyant sur le magnifique panorama qu’offre la route forestière du volcan. Durant l'après-midi, les agents se sont focalisés sur l’aménagement paysager à travers des questionnements prospectifs notamment, au niveau du plateau du Nez de Bœuf et de l’ancienne carrière de Piton Caille.

 

A la fois par les questions et débats qui ont pu être soulevés en abordant les fondamentaux paysagers, que sur les dynamiques et enjeux qui en découlent sur des projets d’aménagements, le regard croisé des deux établissements sur des sujets communs a été une réussite.Cette première session confirme les besoins des participants et précise leurs attentes. Cette session au Volcan n’est que le début de plusieurs formations que les deux animatrices sont en train de mettre en place, qui auront lieu dans les prochains mois et sur plusieurs secteurs de l’île.