Parc national de la Réunion
-A +A
Share

Accompagner les projets artistiques, culturels et scientifiques

La stratégie "patrimoine culturel"

La stratégie “patrimoine culturel”, mise en place par le Parc national de La Réunion vise à identifier, conserver et valoriser les sites historiques, les cultures et traditions locales. Elle s’inscrit dans une dynamique de préservation et de valorisation patrimoniale, elle-même fondée sur le respect des milieux et des identités. Cette stratégie s’illustre par la réalisation de projets collaboratifs et la mise en place d’outils de connaissance.

Des projets artistiques, culturels et paysagers

Quelques exemples de projets

2014-2015 | L’exposition artistique « Regard porté vers les Hauts »

Le Parc national, en partenariat avec l'Association des Amis des Archives, des Bibliothèques et des Musées de La Réunion (AAABMR) et le Musée Léon Dierx a mis en place une exposition artistique valorisant les paysages réunionnais.

Des toiles et gravures sur la représentation des paysages réunionnais dans l'imaginaire des artistes ont été présentées. Les artistes se sont notamment inspirés des tableaux d'Adolphe Le Roy et de Paul Cassien.

Ce projet a permis d’enrichir les connaissances et les réflexions du Parc national sur la valorisation de la place des hommes dans les paysages naturels et l'imaginaire qui s'est construit au fil de l'histoire.

 

2017 | Le livre « Changer d’air ! un siècle de photographie des Hauts de La Réunion »

Le patrimoine culturel du territoire s’est nourri du métissage, mais aussi d’une relation intime entre les hommes et la nature, faisant naître des pratiques originales, créatrices de savoir et de savoir-faire.

Des années 1870 aux années 1970, ce livre propose un parcours géographique et ethnographique inédit à travers un siècle de photographies prises dans le territoire des Hauts de l’île de La Réunion, riche en histoire, et labellisé « Parc national » et « Patrimoine mondial ».

 

Extrait du livre "Changer d’air ! un siècle de photographie des Hauts de La Réunion"
Extrait du livre "Changer d’air ! un siècle de photographie des Hauts de La Réunion"
Extrait du livre "Changer d’air ! un siècle de photographie des Hauts de La Réunion"

2018-2020 | Une œuvre artistique pour la Maison du Parc national

En partenariat avec la Direction des Affaires Culturelles de La Réunion, le Parc national a pour projet la réalisation d’une œuvre artistique pour la Maison du Parc.

KID KREOL & BOOGIE, 2 artistes réunionnais, ont été choisi. Leur travail exprime une vision du monde singulière et créole par le filtre de la poésie et de la mythologie, tout en utilisant des techniques et moyens modernes (réalité virtuelle, tablettes, développement numérique).

Cette œuvre visible depuis le jardin endémique de la maison du Parc national, s’ancre dans le paysage environnant. Elle permet d’avoir un regard centré sur la situation géographique, les reliefs et son contenu. Le rapport avec le paysage réel, son évolution est indissociable de l’œuvre et en fait partie intégrante.

L’œuvre sera livrée en juillet 2020.

Des projets scientifiques

Le Parc national encourage et valorise des actions en lien avec l’histoire des peuplements des Hauts de l’île, notamment par l'archéologie qui permet d'étudier, de documenter et de contribuer à reconstituer cette histoire (à travers l'ensemble des vestiges matériels ayant subsisté). La Direction des Affaires Culturelles de La Réunion (DAC) et le Parc national forment un partenariat portant sur la connaissance, le suivi, la conservation et la valorisation du patrimoine archéologique de l’île et notamment dans les espaces où il peut être encore préservé.

L'archéologie à La Réunion concerne la recherche scientifique mais aussi de nombreuses politiques publiques. De l'aménagement du territoire à l'éducation artistique et culturelle, de nombreux partenaires, universitaires, associations, établissements scolaires, ou citoyens s’engagent aujourd'hui sur ce terrain. En lien avec le service de l'archéologie de la DAC Réunion, le Parc national souhaite systématiser ces recherches, à travers d'une part l'exploitation de la documentation (archives écrites, mémoires orales, modèles numériques de terrain) d'autres part des missions archéologiques de prospection, de relevés et de sondages sur le terrain.

La Vallée secrète © Parc national de La Réunion
La Vallée secrète © Parc national de La Réunion

Quelques exemples de projets

2011 – 2012 | La Vallée Secrète

Deux expéditions archéologiques pionnières sont lancées sur les sites de la « vallée secrète » et du Piton Bétoune en partenariat avec la DAC. Les deux missions ont permis de démontrer pour la première fois, par l'étude scientifique, l'existence de vestiges de grand marronnage à La Réunion.

L’objectif principal de cette mission était de déterminer l’origine de la présence humaine dans ces zones escarpées et d’en faire un relevé topographique complet. Elle devait également permettre de vérifier si les vestiges dataient de la période du marronnage et s'ils ont été construits par des esclaves marrons, livrant ainsi des connaissances nouvelles et tangibles sur ce pan de l’histoire de Cilaos.

 

2013 | Paléo forêt

Le Parc national, la DAC Réunion et le Muséum d’Histoire naturelle ont mené une opération de prélèvement de la paléo forêt de la Rivière des Galets. Cette opération consistait à prélever des échantillons de bois sur une partie des spécimens, en fonction de leur état de conservation, de leur accessibilité.

17 arbres ont ainsi été échantillonnés. La mission menée sur ce site a permis d’une part de mesurer l'impact différentiel provoqué sur l'environnement végétal par la présence humaine et de détecter, à travers le registre paléobotanique des empreintes anthropiques caractérisant les phénomènes de peuplement.

 

2019 | La caverne des Lataniers

La Direction des Affaires Culturelles de La Réunion, le Parc national et une équipe pluridisciplinaire ont lancé une opération archéologique sur le site de la caverne des Lataniers, abri sous roche situé au cœur du Parc national de La Réunion.

La caverne des Lataniers en vertu de sa localisation sur l’itinéraire, a servi de halte et de gîte aux marrons en fuite, aux premières expédition, aux chasseurs de cabri et aux visiteurs divers et variés malgré les tentatives de fermeture de l’accès.

L'opération de 2019 avait comme objectif principal de dégager une coupe stratigraphique complète de la cavité et du parvis. L'analyse des dépôts sera systématique et aidera à faire le lien avec l'environnement particulier de la caverne. Ce projet a permis d'approfondir les résultats précédents en proposant d'élargir les sondages. Cette action permet également d’acquérir des connaissances sur le peuplement du cœur du Parc national et relayer des traces d'occupation humaine.

La caverne des Lataniers © Parc national de La Réunion
La caverne des Lataniers © Parc national de La Réunion