Parc national de la Réunion
-A +A
Share

La faune invasive

Chat haret près d'une cage - Photographie prise par caméra thermique
Chat haret près d'une cage - Photographie prise par caméra thermique © Life + Pétrel

La biodiversité réunionnaise a évolué en l'absence de prédateurs : elle a donc perdu ses moyens de défense ou de fuite. Malgré une bonne préservation des écosystèmes de l'île, les espèces indigènes restent encore fortement menacées par certains mammifères introduits. Cela va des herbivores affectant les végétaux indigènes aux prédateurs tels que les chats ou les rats, compromettant fortement la reproduction des oiseaux. On peut craindre d'autres introductions nocives à la biodiversité réunionnaise, conséquence de la mode des NAC (Nouveaux Animaux de Compagnie).