Parc national de la Réunion
-A +A
Share

Les cirques

Cartes sensorielles des remparts
Cartes sensorielles des cirques © Matière à penser
En géographie, un cirque désigne une enceinte naturelle aux parois abruptes, généralement de forme circulaire ou semi-circulaire, installée sur les flancs d’un massif montagneux.
 

Des cirques existent dans de nombreux chaînes montagneuses et sont le plus souvent les vestiges d'une érosion glaciaire : le cirque de Cavarnie dans les Pyrénées, le cirque du Fer-à-Cheval dans les Alpes, etc.. Les cirques sont en revanche plus rares dans les îles volcaniques : on peut cependant mentionner la Caldera de Taburiente dans les îles Canaries.

L'île de La Réunion est donc le seul site au monde à présenter cette forme géographique de façon aussi marquée et dans de telles dimensions.

Les cirques y sont l’un des témoignages les plus originaux de la perpétuelle transformation de l’île conjuguant les forces contraires du volcanisme et de l’érosion, des coulées de lave, des effondrements et glissements de terrains.

Mafate, Salazie et Cilaos sont les trois principaux cirques qui marquent le paysage, par leur forme de poire et leur disposition en « as de trèfle » autour du Piton des Neiges, donnant à l’île son relief unique. Chacun des cirques est aussi un monde à part, avec une morphologie et une histoire qui lui est propre.

L’île abrite aussi d’autres cirques plus discrets, comme le site de Grand Bassin ou le cirque de Bélouve, comblé par les dernières éruptions du Piton des Neiges. Et sur les flancs du Piton de la Fournaise, on devine la naissance de futurs cirques.