Parc national de la Réunion
-A +A
Share

La flore invasive

Ajonc d' Europe
Ajonc d'Europe © Szymandera
La biodiversité insulaire est connue pour sa vulnérabilité, conséquence de son développement en zone géographiquement isolée, en superficie réduite et en l'absence de prédateurs (mégaherbivores, parasites...).

L’écosystème de l'île de La Réunion ne fait pas exception... L'absence de contraintes lors de son évolution l'a rendu moins apte à résister aux pressions biologiques importées par l'homme.

Parmi les causes de son extinction se trouvent les espèces exotiques envahissantes. Plus agressives et promptes à germer, elles colonisent les lisières de forêts indigènes et les habitats naturels endommagés.

Élevée au rang des priorités par l'Unesco, la lutte contre les espèces exotiques envahissantes fait l'objet d'une stratégie en quatre axes :

  • la prévention concernant l'introduction de nouvelles espèces invasives
  • la lutte active par une détection précoce, une intervention rapide comprenant l'éradication, le confinement et le contrôle de la menace.
  • la sensibilisation par la communication, l'éducation et la formation.
  • la gouvernance et l'animation