Parc national de la Réunion
-A +A
Share

Les projets Plantation d' Espèces indigènes

Depuis 2012, le Parc national travaille sur la mise en place d'actions de conservation de ses patrimoines naturel et culturel, dans le cadre de projets de plantation d'espèces indigènes (PEIRun) pour leur utilisation par la population.

Forêt de Tamarins
Forêt de Tamarins

En effet, la pression exercée par l'Homme sur la flore indigène de l'île risque de lui nuire durablement et d’entraîner la disparition de certaines espèces. Pour lutter contre ces risques, le Parc national de La Réunion a eu l'idée d'impliquer la population dans la conservation de la biodiversité de l'île via des projets de plantations d'espèces indigènes.

Ces projets ont plusieurs objectifs :

  • conserver les patrimoines culturel et naturel
  • diminuer/limiter les zones envahies par des espèces exotiques
  • identifier les méthodes douces traditionnelles d'utilisation de la flore
  • limiter l'impact humain que l'on cause ou a minima le restaurer
  • impliquer la jeune génération au travers de projets pédagogiques
  • confirmer ou réfuter l'intérêt scientifique de telles actions pour la conservation/protection des milieux naturels

Validée par le Conseil scientifique du Parc national, cette action à large échelle se décline en plusieurs projets :