Parc national de la Réunion
-A +A
Share

Les Parcours d'Education Artistique et Culturelle (PEAC) - Prolongation

Foret bois de couleur des hauts - © Jean Francois Begue

La nouveauté !

Le Parc national de La Réunion met en œuvre, depuis 2018, son Projet d’Établissement. Document de programmation pluriannuelle par excellence, ce document fixe les orientations et définit les priorités des équipes en terme de projets et d’actions, en fonction des enjeux de conservation, tout en prenant en considération les défis environnementaux majeurs que le Parc national doit relever sur notre territoire. Dans ce cadre, la lutte contre les Espèces Exotiques Envahissantes, première cause de perte de biodiversité en milieu insulaire est considérée comme axe prioritaire.

Les PEAC Flore PEIRun (caro d’zendemik ou PAPAM) s’inscrivent pleinement dans les nouvelles orientations du Projet d’Établissement du Parc national de La Réunion et répondent également aux nouvelles directives du Ministère de l’Éducation nationale (Circulaire EDD 2030).

Les trois partenaires sont présents :

  • La Délégation Académique à l'Education Artistique et à l'Action Culturelle, Académie de La Réunion
  • La Direction des Affaires culturelles de La Réunion
  • Le Parc national de La Réunion

Comment faire acte de candidature ?

Les candidatures se font uniquement en ligne, à partir du site Internet du Parc national, dès le vendredi 10 avril 2020 et jusqu'au mercredi 27 mai 2020 (minuit).

A noter : Dans le cadre de la RGPD, les données que vous allez transmettre seront conservées dans des fichiers consultables uniquement par les agents du Parc national et les deux professeurs-relais de notre Etablissement.

 

Et ensuite ?

Modalités de sélection

Une commission composée de Personnel de la DAAC – Rectorat de La Réunion, de la Direction des Affaires Culturelles et d’Agents du Parc national se tiendra le jeudi 4 juin 2020.

Lors de cette instance, 16 PEAC seront retenus, ventilés de façon équitable entre les 4 secteurs du Parc. Il est important de noter que parmi ces projets sélectionnés, certains seront également accompagnés, sous forme de prestation artistique, par la Direction des Affaires Culturelles de La Réunion.

Les critères de sélection (sans ordre de priorité)
  1.  Idéalement, 4 projets par secteur, ils seront également échelonnés entre le primaire (2 projets), le collège (1), le lycée (1) ;
  2.  Positionnement du projet par rapport aux zones à enjeux déterminées par le Parc (itinéraires Portes de Parc mais également zones à fort enjeu patrimonial) ;
  3.  Qualité du dossier de candidature et notamment le prolongement en autonomie après le PEAC ;
  4.  Intégration dans d’autres projets pédagogiques (passé / présent / avenir)
  5. Qualité de la proposition de la composante artistique ;
  6. Proximité avec unité de production / pépinière (idéalement « tracée ») ;
  7. Garanties sur l’entretien des plantations : formation du personnel technique ;
  8. Toutes les informations relatives au foncier sur lequel les plantations vont se faire, doivent être transmises et avérées.
L’information aux porteurs de projet

Début juin, tous les enseignants, porteurs de projets, recevront un courrier leur notifiant la décision de la commission.

La gestion administrative

Pour les projets retenus, il sera demandé aux enseignants, de renseigner, signer et transmettre les formulaires fournis, au plus tard pour le 24 juin :

  1. L’acte d’engagement (accord de l’enseignant et de son chef d’établissement) ;
  2. Le tableau des dépenses prévisionnelles [voir paragraphe Financement ci-dessous] ;
  3. L’affiliation à l’OCCE (pour les écoles primaires) ;
  4. Un RIB pour les écoles non affiliées à l’OCCE, les collèges et les lycées.

Une vigilance particulière est demandée aux enseignants sur les délais impartis. Tout projet sélectionné par la Commission mais incomplet à la date du 25 juin ne sera plus retenu.

 

Le fonctionnement

Dès la rentrée du mois d’août, le Parc national prend contact avec les enseignants dont les projets ont été retenus et propose une réunion de lancement.

Des agents du Parc sont identifiés comme étant pilotes des projets PEAC. Ils seront les interlocuteurs des professeurs. Si un professeur dont le projet a été sélectionné, change d’établissement à la rentrée, la sélection de son projet est annulée.

 

Le financement

La subvention de 1 000 € (par projet et sur 2 ans) est versée, dans son intégralité, au plus tard à la fin du mois de novembre de la première année. Cette somme doit couvrir les dépenses liées aux bus, aux matériels, éventuellement l’appel à d’autres prestataires. Il est rappelé aux enseignants que le Parc national accompagne les projets à hauteur de 80%. Le complément est à rechercher par le professeur.

Les professeurs sont invités à conserver toutes les pièces administratives en lien avec les dépenses de cette enveloppe. Le Parc national se réserve le droit de demander le remboursement de cette subvention si le projet retenu par la Commission n’a pas démarré au second trimestre 2021.

Parmi les projets sélectionnés, il y aura des projets qui seront également accompagnés, sous forme de prestation artistique, par la Direction des Affaires Culturelles de La Réunion. Le paiement de l’intervenant artistique sera réalisé par la Direction des Affaires Culturelle.

 

L’évaluation

Une fiche d’évaluation sera accessible à partir du site Internet du Parc. Elle est nécessaire pour les Agents du Parc national pour deux raisons : améliorer notre action pédagogique et mesurer si les objectifs pédagogiques annoncés ont été atteints.

Le cas échéant, un remboursement partiel de la subvention pourra être exigé.

 

Candidatez en ligne en cliquant ici !

 

Pour toute information complémentaire, contactez le service pédagogie à l’adresse suivante :

pedagogie@reunion-parcnational.fr