Parc national de la Réunion
-A +A
Share

Le Grand Nord : premières pages d'histoire

Vue sur Dos d'Ane et la Possession depuis la crête surplombant le village
Vue sur Dos d'Ane et la Possession depuis la crête surplombant le village - © Stéphane Michel

 

Les première pages du peuplement de l'île se sont écrites au XVIIe siècle sur la côte Nord, les grands navigateurs préférant ses baies plus hospitalières aux côtes sauvages des rivages du volcan.

Saint-Paul, Sainte-Suzanne et Saint-Denis furent les premiers quartiers créés, puis l’occupation humaine s’est étendue selon une progression géographique en fer à cheval. 

Peu à peu, la nature originelle a cédé de la place aux grandes plantations de café puis de canne à sucre. Cette mise en culture s'est effectuée au prix de l’arrivée forcée puis volontaire d'une main d'oeuvre venue de contrées lointaines. Africains, Malgaches, Indiens, Chinois, Comoriens, Européens sont ainsi devenus les composantes d'une société en création. Marquée par les épisodes douloureux de l'esclavagisme et de l'engagisme, c'est dans le métissage que l'île a trouvé le chemin de la réconciliation. Ce mélange de cultures très diverses, est le berceau de la société créole actuelle. Le grand Nord de l'île, de Saint Paul à Saint André, garde dans ses paysages, ses villes, sa toponymie, ses vestiges, ses lieux de culte, la mémoire des débuts de cette histoire singulière. Aujourd'hui autant qu'hier, il est avec sa ville capitale, Saint-Denis, le territoire où se décide le destin de l'île.