Parc national de la Réunion
-A +A
Share

Les Remparts

Le terme de « remparts » utilisé en géographie est une particularité réunionnaise. A l’image des constructions humaines, il désigne ici des parois vertigineuses, d’âges et d’origines variés, qui marquent puissamment le relief en de grandes lignes directrices.
Remparts de la Plaine des sables
Remparts de la Plaine des sables © Jean-François Bègue

En fonction de son origine et de sa géologie, un rempart peut être curviligne, rectiligne ou de forme complexe.

«Ces remparts imposants et réguliers donnent aux cirques une allure de paysage clos, d'où le regard ne peut pas s'évader : on a coutume de dire que le cirque a une allure de « bout du monde» (expression utilisée dans le Jura), qui semble très loin de la côte. Les visiteurs se sentent manifestement «ailleurs»

.                                                                                                                                                                                                                          Robert, René

Les différents types de remparts

 

  • Les remparts rectilignes se rencontrent fréquemment en bordure de rivières telles que la rivière des Remparts, la rivière des Pluies, le Bras de la Plaine ... Leur aspect vertical est souvent vertigineux.

 

  • Les remparts curvilignes peuvent être le fruit d’effondrements qui suivent les éruptions volcaniques - comme les caldeiras successives du Piton de la Fournaise- mais aussi le fruit de l'érosion torrentielle et de glissements de terrain de grande ampleur.

 

  • Les cirques du Piton des neiges sont plutôt le résultat d’une combinaison de tous ces facteurs, avec des remparts complexes.