Parc national de la Réunion
-A +A
Share

Mafate : vers un éco-territoire

Lieu incontournable de l'île, le cirque habité de Mafate est un lieu appelé à se développer : le Parc souhaite donc accompagner cette avancée afin que ce développement se poursuive dans une visée écologique et respectueuse de l'environnement.
 Elevage bovin sur le plateau du Kerval © Hervé Douris
Elevage bovin sur le plateau du Kerval © Hervé Douris

Une vitrine pour le tourisme et le Patrimoine mondial

Faire un territoire exemplaire tout en améliorant le cadre de vie de ses 800 habitants constitue la ligne directrice du projet. L'objectif du Parc national est de pallier aux besoins primaires des Mafatais et d'en faire des ambassadeurs du patrimoine mondial en tant qu'habitant impliqué dans la préservation de la biodiversité environnante.

 

Cœur habité et cœur cultivé

La population est fragmentée et répartie dans les îlets, dont l'aspect plane favorise la construction de villages. Cependant, le cirque n'étant pas desservi par un accès routier, cela implique un enclavement des résidents et un frein à la circulation dans le cirque. Ce problème impacte en particulier l'éducation au sein de Mafate.

Un Schéma des Îlets a donc été créé, rassemblant des problématiques liées aux questions de la gestion des déchets, du foncier, de l'eau, de l'accès au cirque, des risques et de l'éducation.

 

Ce schéma concerne 4 îlets du cirque de Mafate :

  • Marla, l'îlet le plus élevé du cirque, se situant au pied du Col du Taïbit, sur le sentier en direction de Cilaos.
  • La Nouvelle
  • L'îlet à Malheur
  • Aurère