Parc national de la Réunion
-A +A
Share

PEAC Life + Forêt Sèche : "Un enfant, un arbre endémique réintroduit"

Présentation du projet en classe
Présentation du projet en classe

Introduction

Avant l’arrivée de l’homme, La Réunion comptait environ 56 800 hectares de forêt sèche (semixérophile).

Cette forêt est aujourd’hui en grand danger puisqu’elle ne compte plus que 1% de sa surface originelle. Cette disparition inquiétante est la conséquence de la colonisation de l’homme sur l’île qui s’est faite au détriment des milieux naturels. Les reliques les mieux conservées se situent notamment sur le site de La Grande Chaloupe (au nord de l’île).

Face à ce constat inquiétant, le Parc national de La Réunion ainsi que ses partenaires, le Conservatoire du littoral, la DEAL (Direction de l'Environnement, de l'Aménagement et du Logement), la Région et le Conseil Départemental ont mis en place le projet LIFE+ Forêt Sèche afin de préserver ce milieu naturel exceptionnel. Mis en oeuvre sur une durée de 6 ans (2014-2020), ce projet vise à restaurer et reconstituer une partie de cette forêt unique quasi disparue : la forêt sèche.

 

Qu'est ce que le projet pédagogique « Un enfant, un arbre endémique réintroduit » ?

L’objectif de cette classe pilote est de permettre aux élèves et aux enseignants des communes du projet de participer activement au reboisement de la forêt sèche et de devenir ambassadeurs de la préservation de ce milieu naturel unique au monde.

 

A qui s'adresse ce projet ?

Ce projet d’éducation au développement durable s’adresse à des enfants de cycle 2 et 3 (du CP au CM2) à des enseignants motivés par la thématique qui se mobiliseront et seront garants du bon déroulé du projet et de l’atteinte des objectifs, sur toute l’année scolaire.

 

Quels sont ses objectifs ?

L’objectif du projet « Un enfant, un arbre endémique réintroduit ! » est de sensibiliser les élèves des communes du projet (St-Denis, La Possession et Le Port) aux enjeux d’un tel programme de reboisement. Les différents ateliers mis en œuvre en classe et sur le terrain leur permettront de comprendre pourquoi les milieux naturels de La Réunion sont si fragiles et quels moyens sont mis en œuvre pour les préserver.

L’objectif est également de former le personnel enseignant afin qu’il puisse reproduire cette action en autonomie tout au long de leur carrière.

 

Quelles sont les grandes étapes du projet ?

Ce projet passe par l’enseignement de notions d’éducation au développement durable avec la réalisation d’actions concrètes alternant des séances en classe et sur le terrain.

Tout au long de l’année des actions pédagogiques seront mises en place et encadrées par l’enseignant, aidé des différents partenaires de ce projet (Parc national, LIFE+ Forêt Sèche, CBNM, etc.) pour la plupart des actions.

Les grandes étapes :

  • Présentation du projet aux élèves
  • Découverte d’une forêt sèche reconstituée
  • Création d'une «mini forêt sèche» dans l’établissement : décorticage de graines suivi d’une mise en semis et  rempotage des germinations obtenues
  • Identification des espèces de la forêt sèche et réalisation de fiches d’identité des plantes parrainées
  • Découverte des plantes qui seront réintroduites sur site
  • Découverte du métier de pépiniériste
  • Plantation des plantes parrainées par les élèves sur le site de reconstitution du projet

 

Comment le projet peut-il être valorisé ?

Il y a plusieurs moyens de valoriser le projet : création d'un blog par les élèves tout au long de l'année, mise en place d'une exposition lors d'un évènement, ou encore réalisation d'une vidéo illustrant le projet sur l'année scolaire etc.

 

Un projet mené par l'ecole primaire Raoul Fruteau.