Parc national de la Réunion
-A +A
Share

Le bâtiment

La Maison du Parc national a été pensée dans un souci de respect de l'environnement et d'intégration paysagère.
Maison du Parc côté rue
Maison du Parc côté rue © Jean-François Bénard

Son orientation offre une vue imprenable sur la cascade Biberon, nichée sur le rempart de l'îlet Patience et sur la végétation luxuriante de la Plaine-des-Palmistes. Avant sa construction, le jardin en friche destiné à l'accueillir a été restauré. Les espèces exotiques envahissantes ont été arrachées et les espèces indigènes et endémiques réintroduites. Les arbres historiques ont été préservés et la Maison, perchée sur pilotis, vit en harmonie avec cette nature originelle.

« Construire dans un jardin »

La conception du bâtiment fut assurée par Antoine Perrau Architecture et Cédric Delahaye. Le Parc national de La Réunion, maître d’œuvre (àvérifier), leur a confié la mission suivante : créer la Maison du Parc national, à l'image de ses missions et en faire un outil de valorisation du patrimoine naturel et culturel. 

"La Maison du parc national est une illustration des missions du parc, un outil visible qui en exprime l’originalité, l’importance et les particularités… Dans ce site des Hauts, face au majestueux rempart de l'îlet Patience, orné de la cascade Biberon, la Maison du parc se love librement, laissant, vivre et se développer la matrice végétale originelle des jardins de Nature reconstitués"  

C. Delahaye 

Les matériaux utilisés : bois brut, bardeaux de red cedar, basalte et zinc parent la Maison du costume idéal pour épouser ses jardins de nature. La structure en bois a été privilégiée pour créer la cohérence et l'harmonie avec le paysage végétal de la Plaine des Palmistes. Du pin sylvestre d'Europe du Nord compose la charpente et l’épicéa habille la toiture. Le talus a été remodelé et garni d'espèces indigènes.