Parc national de la Réunion
-A +A
Share

Les chats harets

Chats sauvages © Jean-François Bègue
Chats sauvages © Jean-François Bègue
Appréciés lorsqu'ils vivent à la maison et en éloignent les rats, certains individus sont cependant retournés à l'état sauvage et on colonisé un grand nombre d'espaces naturels de l'île. On retrouve ces chats-harets jusqu'au plus hauts sommets, y compris dans les falaises d'altitude.

Pour survivre dans ces milieux, ils deviennent des prédateurs : leur impact est notable, y compris sur les espèces endémiques les plus menacées. Ils consomment les œufs et les oisillons mais également les adultes. Les Tuit-Tuit et les Pétrels sont les victimes de cette prédation. Pour éviter l'extinction de ces espèces endémiques, il est alors nécessaire de mettre en place des actions de conservation comprenant une meilleure compréhension des populations de chats retournés à l'état sauvage et des programmes de capture sur les sites de reproduction des espèces les plus menacées. Ces actions de terrain sont réalisées par les agents du parc national, associées à de nombreux partenaires associatifs de l'île.