Parc national de la Réunion
-A +A
Share

Le Busard de Maillard

Un papangue en vol © Jean-François Bègue

Circus maillardi

Autrefois considéré comme nuisible et « voleur de poules », ce rapace nicheur et endémique de l'île de La Réunion est désormais protégé.

Son adaptation à la vie sur une île auparavant couverte de forêts le distingue des autres busards de la planète inféodés aux zones plus dégagées telles que les marais ou les savanes. Cette adaptation aux milieux forestiers fermés et à la capture d'oiseaux se traduit par des ailes plus courtes et arrondies. La déforestation de l'île a conduit le Busard de Maillard à coloniser les zones ouvertes et agricoles et à se nourrir de nouvelles proies comme les rats et les lézards introduits. Il est donc fréquent de voir ce rapace prospecter au-dessus des ravines et champs de canne à la recherche de sa nourriture.

Malheureusement, ces vols à basse altitude et en zone dégagée les soumettent à plusieurs dangers : des collisions avec des câbles électriques, voitures et autres engins, au braconnage, lorsqu'ils ne sont pas victimes d'empoisonnement secondaire, dus aux traitements de raticides.

L'espèce est classée « En danger ».