Parc national de la Réunion
-A +A
Share

Le Piton de Sucre et la Chapelle : un totem volcanique

Petit matin sur le Piton de Sucre
Petit matin sur le Piton de Sucre © Hervé Douris
Dans un cirque façonné par une érosion dantesque, quelques reliefs émergent puissamment ici et là pour signer la complexité géologique des lieux. L'un d'entre eux, le Piton de Sucre, pointe vers le ciel comme un totem géant.

Il est possible de le côtoyer par la route agrippée au rempart du Gros Morne et menant à Ilet à Cordes. Au delà de sa forme caractéristique, il doit son signalement dans le paysage à la couleur claire de la roche qui le compose. Sa silhouette est apparue avec le temps lors du délabrement de la montagne originelle qui a libéré une âme de pierre dure, la syénite. Le Piton de Sucre est ainsi le contenant pétrifié d'une chambre magmatique, phénomène géologique qu'il est très rare de pouvoir observer. Cette rareté a justifié son intégration au bien des ''Pitons, cirques et remparts de l’île de La Réunion''. L'approche pédestre par sa base, dévoile dans sa masse minérale imposante, une entaille profonde tracée par l'eau. Les parois hautes de quelques 100 mètres donnent au lieu la majesté d'une cathédrale. Plus modestement dénommée La Chapelle, elle attire les randonneurs, les adeptes du canyoning et de l'escalade.

La Chapelle (Cirque de Cilaos) - © Hervé Douris

 

 

 

La Chapelle, curiosité géologique visible au pied du Piton de Sucre